Vertige paroxystique positionnel benin



Qu'est-ce qu'un vertige paroxystique positionnel bénin ?

 

Un vertige se définit comme une sensation erronée de mouvement : le sujet a l'impression que l'espace environnant se déplace (le plus souvent tourne) autour de lui, ou que lui-même se déplace dans un environnement fixe (comme une toupie).

Le vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB) est une des causes les plus fréquentes de vertiges. Le VPPB représente environ 25 à 35 % des causes de vertiges.

Le VPPB est un peu plus fréquent chez la femme. Il peut survenir à tout âge, avec un pic de fréquence aux alentours de la cinquantaine.

Le VPPB est dû au détachement de petits cristaux de l'oreille interne (appelés otoconies), qui vont flotter dans les liquides de l'oreille interne et déclencher le vertige lors de certains mouvements.

 

 

Quels sont les signes d'un vertige paroxystique positionnel bénin ?

 

Le VPPB se manifeste le plus souvent par un tableau clinique caractéristique.

Le patient rapporte la survenue d’un vertige rotatoire, intense, bref (quelques secondes), déclenché par un mouvement brusque de la tête (ce mouvement est habituellement toujours le même) et se reproduisant lors du retour à la position initiale. Typiquement, ce vertige survient chez un sujet allongé au lit lorsqu'il se tourne d'un côté. En dehors de cette situation déclenchante le patient ne ressent classiquement aucun trouble.

 

Comment faire le diagnostic de vertige paroxystique positionnel bénin ?

 

La description du vertige est le plus souvent d'emblée évocatrice du diagnostic. Le médecin prendra, en outre, soin de vérifier que ce vertige caractéristique soit totalement isolé, ne s’accompagnant, en particulier, d’aucun trouble de l'audition.

Le diagnostic sera confirmé par la manoeuvre de Dix et Hallpike, qui consiste à reproduire le vertige en basculant le patient vers le côté déclenchant (le sujet, assis jambes pendantes au milieu de la table d’examen, est rapidement couché par l’examinateur vers le côté supposé atteint). La manoeuvre est positive lorsqu’elle provoque un vertige et/ou des mouvements des yeux (appelés nystagmus) que le médecin va observer. Le retour à la position assise déclenche habituellement un nouveau vertige avec inversion du nystagmus. Le vertige (ainsi que le nystagmus) est épuisable, c’est à dire qu’il diminue d’intensité si la manoeuvre est renouvelée.

 

Si le tableau clinique est parfaitement typique, il n’apparaît pas nécessaire de faire pratiquer d'examens compémentaires. Dans certains cas, le médecin pourra être amené à demander d’autres investigations complémentaires : avis ORL spécialisé, avis neurologique spécialisé, audiomgramme, explorations fonctionnelles vestibulaires, examens radiologiques ...

 

Quelles sont les causes d'un vertige paroxystique positionnel bénin ?

 

Le plus souvent, le VPPB est dit idiopathique, c'est à dire qu'il n'y a pas de cause sous-jacente pour l'expliquer.

A côté du VPPB idiopathique, le plus fréquent, on décrit des formes secondaires, où le VPPB s’intègre dans le cadre d’une autre pathologie. Parmi les principales causes de VPPB secondaire, on peut citer :

- les VPPB post-traumatiques : ils se voient habituellement dans les suites précoces d’un traumatisme crânien

- les VPPB accompagnant certaines maladies de l'oreille (otospongiose, maladie de Ménière)

- les VPPB post-opératoires (en particulier après chirurgie de l’oreille).

 

 

Quelle est l'évolution d'un vertige paroxystique positionnel bénin ?

 

En l’absence de traitement l’évolution se fait par crises qui se répètent sur une période de quelques semaines. Progressivement les crises deviennent moins intenses et moins fréquentes (phénomène d’épuisement), jusqu'à disparition. Très rarement les crises peuvent devenir subintrantes réalisant un état de mal vertigineux.

Le traitement par la manoeuvre thérapeutique que nous décrirons plus loin permet d’obtenir un taux de guérison dans plus de 80 % des cas. Ce taux s’élève à plus de 90 %, lorsqu’une seconde manoeuvre est nécessaire une semaine plus tard.

 

Quel est le traitement d'un vertige paroxystique positionnel bénin ?

 

Le traitement du VPPB repose essentiellement sur la réalisation d’une manoeuvre kinésithérapique (qui peut être effectuée par un médecin ou par un kinésithérapeute). La plus fréquemment pratiquée est la manoeuvre libératoire de Sémont. Elle s’effectue immédiatement après la manoeuvre diagnostique. Le patient, couché du côté atteint, va être rapidement retourné sans modifier la position de la tête, pour se retrouver couché du côté sain. L’apparition après quelques secondes de latence d’un vertige rotatoire (ainsi que d’un nystagmus) atteste habituellement de l’efficacité de la manoeuvre. On conseillera au patient d’éviter les mouvements brusques pendant quelques jours. Une deuxième manoeuvre thérapeutique doit parfois être effectuée quelques jours plus tard chez certains patients.

La manoeuvre dite d'habituation peut également être conseillée chez certains patients présentant des récidives de VPPB. Elle consiste à s'asseoir sur le bord du lit et à se coucher plusieurs fois de suite sur le côté déclenchant. Le vertige va survenir, mais va progressivement s'épuiser jusu'à disparaitre.






Commentaires (30)

1. jani 10/03/2011


j aimerais avoir quelques encouragements de personnes guéries des vertiges positionels,les miens durent depuis six mois pris en charge il y a quatre mois après divers examens + 12 scéances chez le kiné vestibulaire malgré cela toujours présents avec un mal ètre constent .merci à l'avance

2. PREUILH 10/03/2011

Bonsoir,
Un vertige positionnel Paroxystique Bénin se traite en très peu de séances. Votre cas est peut-être plus compliqué.
Quels sont les signes de votre vertige? est-ce que vous voyez les murs tourner? Combien de temps cela dure? Avez-vous une perte d'audition? Des acouphènes? Avez-vous des signes associés? Quels sont les résultats de vos examens complémentaires? Avez-vious vu un ORL?
Que vous a fait votre kinésithérapeute?
Est-il membre de la SIRV?
Où habitez-vous?

3. quelais 11/03/2011

merci pour votre réponse! le vertige a lieu lors du mouvement de tete coté gauche ou en levant la tete, mais la gene est constente, j ai eu des scéances(12) en tout chez l orl,puis chez le kiné vestibulaire. de légère amélioration de temps en temps puis rechute avec ce déséquilibre infernale qui revient.j ai eu des injections de tanganil qui soulagent un peu.je dois aller chez un autre kiné pour le travail avec un siège adapté.j essaie le magnétisme et peut_etre ostéopathe. quelque fois je me demande si je dois continuer les maneuvres chez un kiné. enfin après six mois on s égare .enfin ce sont des cristaux j entend bien je n ai ni bourdements ni acouphènes rien ne tourne c est un ressenti interne comme si j étais ivre

4. QUELAIS 11/03/2011


malgré mon écrit précédent un peu long , j ai omis de préciser que j ai passé une IRM rien d apparent DOPLER BON ?BILAN SANGUIN BON également ,j habite dans le 35 proximité 22

5. Christophe PREUILH 11/03/2011

Bonjour,
est-ce que l'ORL a effectué une épreuve calorique(eau chaude puis froide dans les oreilles)?
A-t-il trouvé un déficit vestibulaire en plus de votre vertige positionnel?
Magnétisme et Ostéopathie ne seront jamais curatifs dans votre cas. Tout juste pourront-elles vous apporter confort ou amélioration au niveau de vos cervicales ainsi que de votre perception.

6. quelais 11/03/2011


bonsoir,non je n ai pas eu cet examen (épreuve calorique )

7. quelais 11/03/2011


je serais tenter par la manoeuvre dite d habituation
MERCI ENCORE D AVOIR REPONDU A MON MESSAGE

8. 11/03/2011

si vous n'avez pas effectué d'épreuves caloriques, il est étonnant qu'on vous prescrive du tanganil totalement inneficace devant un VPPB.
Les épreuves caloriques permettent de confirmer une asymétrie vestibulaire et dans ce seul cas précis, on peut effectuer une rééducation au fauteuil rotatoire pour symétriser les réponses sensorielles.
Encore une fois, un VPPB qui résiste au manoeuvre de vidange canalaire cache quelque chose.
Si l'envie vous dit, appelez-moi à partir de lundi à mon cabinet, si je ne peux vous répondre, vous laisserez votre numéro à ma secrétaire et je vous rappellerai.
Cordialement.
C.P

9. 11/03/2011

Quel est le canal incriminé par l'ORL ou le kiné?
Vertical postérieur,vertical antérieur, horizontal??

10. gwenn 05/05/2011

Bonjour a tous
moi je souffre de ces vertiges depuis maintenant 7 semaines c est en permanances que je ressens ce mal etre comme ci j etais ivre mon medecin ma dit que ce venait du stress etes vous gueris? et avec quelle methode? je suis sous betaahistine et tanganil depuis 7 semaines merci

11. 05/05/2011

Bonjour,
même réponse que pour la personne précédente :Quels sont les signes de votre vertige? est-ce que vous voyez les murs tourner? Combien de temps cela dure? Avez-vous une perte d'audition? Des acouphènes?
Votre instabilité n'est-elle que d'un côté?Avez-vous des signes associés? Quels sont les résultats de vos examens complémentaires? Avez-vous vu un ORL?
Quant à savoir si cela vient du stress, je crois que votre traitement médical prouve que votre Médecin pense aussi et surtout à un problème vestibulaire.

C.Preuilh

12. jani 18/07/2011

après dix mois de patience avec ce déséquilibre pratiquement constant je me renconte que seul L ORL m a soulage par sa manoeuvre de sémon ayant eu un vertige dit salvateur uniquement chez lui et jamais chez le kine vestibulaire.une semaine de pose pourvu que ça dure,mais après une si longue période la peur s est installée .nous ne sommes pas trop pris au sérieux et les RDV longs a obtenir,

13. pixou 12/01/2012

tout d'abord moi j'ai 19ans et jé ces vertiges depuis 2mois mais c derniers temps c bcp plus une perte d'equilibre et jé les yeux qui ne suivent pas bien ..j'ai mis une minerve et sava unpeu mieux..je voudrais savoir si je pourais un jour guerir :(

14. 26/01/2012

ouahou!!!!!!!!!!!!!!!!!!! pixou, il faut aller voir un ORL, ok?
Amitiés.

15. suard (site web) 29/03/2012

moi ca fais bientot 3mois que ca dure j ai toujours une sensation bizarre dans ma tete comme un flottement j en ai marre de desespere

16. Thejeanlene 03/04/2012

Bonjour,
C'est la 3ème fois que je suis "touchée" par le VPPB. Le 1er épisode a duré 4 mois, il y a 2 ans, le 2ème résolu en 2 séances de kiné vestibulaire, et j'attaque mon 7ème mois pour la 3ème "crise" ... Je ne compte plus les séances de kiné. Je suis suivie par un ORL qui m'a conseillé ce kiné spécialisé. Examen d'audition OK, pas d'acouphènes, IRM OK. Je n'ai pas subi de choc traumatique. J'ai commencé par un problème lié au canal latéral gauche, puis droit, puis gauche (ou l'inverse).Maintenant canal horizontal, je suis passée de gauche à droite. En kiné, on fait le "barbecue". Afin de ne pas déclencher de vertige et donc annuler les bienfaits de la manipulation kiné, entre 2 séances, je dois faire attention de ne pas lever la tête ou ne pas la baisser et dormir dans une position particulière (tête surélevée à gauche ou à droite, ou au milieu) selon la localisation du VPPB. Dans la journée, je ne ressens pas de vertige à proprement parler puisque je sais ce qu'il faut faire pour ne pas en avoir. Je les ressens lors des séances de kiné ou bien dans le lit si je change de côté. Mon problème est la récidive qui ne s'explique pas. Je passe d'un côté à l'autre, puis du latéral à l'horizontal. Depuis 2 semaines, j'essaie la minerve pour m'obliger à ne pas baisser la tête (dans le cas du canal horizontal). l'AR + séance chez kiné = 2 heures, une fois/semaine depuis 6 mois. Je n'en peux plus. Mon kiné est sûr qu'il s'agit de VPPB et qu'il n'y a rien d'autre à faire que les manipulations qu'il fait ...

17. hakim 09/04/2012

j ai eu la première crise de vertige en changeant de position de la tète au lit le matin et une deuxième dans la même journée a midi après une position d'ante-flexion en avant ,puis a ce moment que médecin ORL a pose le diagnostique avec les manœuvres de libération donc il ma mis sous tanganil et ma conseiller de faire la marche 30 minutes par jour
que penser vous de cette conduite a tenir et surtout les conseils a donner pour ce cas et merci

18. helene 19/04/2012

bonjour,
Voila déja 8 mois que je souffre de VPPB , 1 crise en juillet 2011 violent et une 2 en fevrier 2012; Kine vestibulaire depuis novembre 2011 je ne compte plus mes sceances. c'est fatiguant je suis maman d'une petite fille de 20 mois. Le kiné ne c'est pas pourquoi j'ai rechuté. Bref je vais consulter a PURPAN en juillet pour ces récidives. on verra bien. Bon courage à tous.

19. osteobellerive (site web) 09/05/2012

bonjour, un VPPB ne se rééduque pas. Il se traite. Il y a certainement erreur sur le diagnostic ou sur le traitement.
Cordialement.
C.Preuilh

20. osteobellerive (site web) 09/05/2012

Bonjour,
je crois que votre kiné ce trompe. Un VPPB ce traite en une séance et il n'y a pas de récidive sauf à ce qu'il soit lié à un déficit vestibulaire, mais là, c'est autre chose. Où habitez-vous?
Cordialement.
Christophe Preuilh

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau