ORTHOPRACTIE

Diplomé de Kinésithérapie, d'Ostéopathie, de Posturologie, à la recherche permanente d'une vérité thérapeutique et s'appuyant, la plupart du temps, sur des études et publications neuro-scientifiques.

Une pratique qui tire ses sources d'un mélange savant de connaissances kinésithérapiques, Ostéopathiques, d'Orthopractie, de Posturologiques et vestibulaires.

Un bilan opérateur-dépendant, des analyses stabilométriques modernes, s'inspirant des dernières connaissances scientifiques.

Des techniques douces(Orthopractie), effectuées sur un patient le plus souvent debout.

Le traitement s'adresse aussi bien aux nourrissons, enfants, adolescents, adultes, femmes enceintes, personnes âgées.

Séance Type
"Interrogatoire « classique » interrogatoire « postural » se succèdent au cours d'une 1ère séance pendant laquelle le système de contrôle postural est évalué au plan fonctionnel, tant en grandeur physique (morphologie, attitude.) qu'en activité sensorimotrice (testing biomécanique, palpatoire, kinésiologique.), en interrogeant les entrées sensorielles (oeil, pied, oreille interne) ou les modulateurs (rachis, appareil dento-occlusal, intolérance aux métaux dentaires, cicatrices.) pour mettre en évidence un éventuel conflit sensoriel {anomalie fondamentale, traumatisme ancien, manipulation iatrogène (mauvaise correction d'amétropie, interventions dentaires intempestives...)}
Ce bilan fonctionnel est suivi de la séance d'orthopractie proprement dite. En « entrant dans la plainte exprimée » et en passant par le rachis, les pieds, le ventre, la bouche, les muscles optomoteurs,.etc.., le praticien exécute une suite de manipulations spécifiques des tissus mous du sujet concerné.

Dans les faits, quand le malade sent la peau de son dos et/ou des structures sous-jacentes bouger sous les doigts du praticien, son cerveau, en travaillant avant tout sur le sens donné à l’information thérapeutique traduit cette sensation en perception réelle :  « la vertèbre a bougé : elle s'est remise en place ».
Comme il se tient debout dans le même temps, son cerveau est mis en demeure d'ajouter en temps réel la dimension du contrôle antigravitaire du corps et de ses parties (donc de la vertèbre en question), aussi bien au plan sensorimoteur qu'en terme de consommation énergétique (Laporte, Massion, Duyssens.).
La durée de la séance varie de 20mn à 40mn.

Les premiers résultats sont immédiats, d'autres peuvent apparaître au bout de quelques jours et se poursuivre dans le temps en témoignant d'un «réamorçage» de la physiologie du système de contrôle: en règle générale, les séances ne sont pas répétitives à court terme mais leur rythme peut être marqué par des variations interindividuelles.
La prise en charge des autres entrées sensorielles se fait en collaboration avec les autres professionnels de la filière de soins.


Indications
arthrose, discopathie, hernie discale, classiques de la thérapie manuelle.
 troubles de la posture aux défauts d'apprentissage
troubles musculosquelettiques
troubles de l'équilibre

le champ d'application est immense ! Du bébé au senior en passant par la femme enceinte, tout le monde ou presque, peut être concerné et soigné dans la limite des indications.

Les limites sont celles de la non intégrité organique innée ou acquise des circuits neuronaux (entrées sensorielles, voies afférentes et efférentes, centres d'intégration, effecteurs musculaires), de la non réversibilité et/ou de la non compensabilité des atteintes, ou encore celles de la non capacité du sujet à donner un sens adéquat aux données neurosensibles."J.L SAFIN

Christophe PREUILH, Kinésithérapeute et Ostéopathe à VICHY (Bellerive sur Allier)

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site